Adrien Mauduit est un jeune et talentueux astrophotographe français de 27 ans. Il est né dans la région Champagne où rapidement, il est passionné par la Nature qui l’entoure. “En 3em je m’amusais à rapporter, dans un vivarium, des fourmis à la maîtresse des élèves de 6em  Il grandit et s’enrichit avec la Nature : les oiseaux, les plantes, les insectes, les roches …. Il intègre des associations qui défendent la nature locale. L’une d’entre elles “La champagne carnivore” est l’antenne régionale en Champagne-Ardenne de l’association française d’amateurs de plantes carnivores. Rapidement, l’envie de partager et de transmettre est présente.

Quelques années plus tard, il est titulaire d’un diplôme en agriculture, spécialisé en agroécologie, gestion des sols, de l’eau et du paysage à l’UniLasalle de Beauvais, en France. Pour sa thèse qui porte sur “Le contrôle biologique des ravageurs au Canada”, il déménage dans le Sud de l’Alberta. Elle lui vaudra un prix par la la Fondation Xavier Bernard à l’Académie française d’agriculture.

Il décide ensuite de rejoindre l’enseignement. Il y a un peu plus de 4 ans, sans connaitre le danois mais ayant une passion pour les langues étrangères, il devient professeur de sciences et d’anglais dans un lycée à Odsherred Efterskole au Danemark. Par ses voyages, il a intégré différentes méthodes de pédagogie et met en avant celles qui lui semblent les plus pertinentes.

Mais Adrien ne s’arrête pas là. Profitant d’être entouré par la belle nature du comté d’Odsherred, il commence à la photographier pour l’intégrer aux programmes scolaires. Équipé d’un Canon 70D, sans encore vraiment le savoir, il se découvre une nouvelle passion : paysage et macro pour commencer. Assez vite, un collègue lui parle des aurores boréales. Il faut savoir qu’au Danemark, il est assez rare d’observer des aurores Boréales en raison de la météo souvent défavorable et de la latitude est assez juste. “Coup de chance, ce soir-là le ciel était clair et il avait peu de nuages. Je réalise mes photographies et je remarque des colorations vertes et roses sur mes clichés. Mon collègue me confirmera le lendemain que j’avais saisi une aurore boréale. J’étais bluffé par ce phénomène naturel qui jusque-là ne m’avait jamais vraiment intéressé”

Pour rapidement maîtriser les techniques un peu particulières de l’astrophotographie, Adrien suit les tutoriels sur internet, se documente, regarde ses résultats, sort régulièrement la nuit dès que la météo le permet pour s’améliorer. Du paysage nocturne au ciel profond, en passant par les timelapses, les panoramas et les filés d’étoiles, il y existe plusieurs disciplines au sein même de l’astrophotographie. Adrien essaye le plus souvent de mixer différentes disciplines : par exemple Galaxie ou Voie Lactée avec Aurore Boréale. Il souhaite également créer des timelapses avec les objets du ciel qui émettent dans l’infrarouge.

En avril 2017, il sera retenu dans la catégorie “Astropaysages” avec ce cliché “Noctilulucent clouds of perspective” lors du « Insight Astronomy Photographer of the year 2017 »

Il reconnait qu’aujourd’hui, même s’il est encore possible de faire des photographies en ville avec quelques étoiles, nous sommes obligés de nous éloigner à 2 ou 3 heures des grandes villes pour pleinement profiter d’un ciel étoilé. Adrien qui s’intéresse depuis son plus jeune âge à la nature est persuadé “Si on s’intéresse à une science, on est forcément sensible à l’environnement autour de nous. Avec l’astrophotographie, c’est le même processus : l’astrophotographie ou la photographie de la nature vous pousse à préserver votre environnement. Au même titre, en observant les mondes lointains en astronomie, vous pensez à l’existence d’une vie probable extra-terrestre et vous ramenez cela à l’évolution et la fragilité du vivant sur Terre”

GALAXIES Vol. 1 – 4K (UHD) from Adrien Mauduit Films on Vimeo.

Adrien, profite également de ses vacances pour aller chercher le ciel ailleurs : Tenerife et ses mers de nuages au printemps 2015. Un séjour au Malawi en 2016 pour contempler la voie lactée au Zénith. Dans l’avenir, il souhaite retourner au Malawi car la nuit était noire d’encre mais serait également tenté par un voyage dans le désert d’Atacama au Chili.

Adrien a plusieurs références en astrophotographie : “Sans aucun doute Ole Salmonsen pour les aurores. Il vient de publier une photo où l’on voit une aurore avec un renne  qui est juste à couper le souffle. Pour ce qui est astrophotographie des étoiles, je pense à Carlos Fairbairn, et enfin  Martin Heck pour les timelaps”

Adrien est à présent en France et projette de s’investir de plus en plus dans l’astrophotographie. Il réfléchit aux différents projets et opportunités qui se présentent à lui.

 

Histoire de la photographie mise en avant : “Aurora on Ordupnaes – 06/09/2016. “Cette nuit-là, le ciel était exceptionnellement cristallin et clair pour le Danemark. La NOAA n’avait pas prévu d’aurore boréale mais à la vue de la météo, c’était l’occasion de faire une sortie. J’avais sur moi plusieurs appareils photo, plusieurs trépieds : au total je devais porter environ 20 à 30 kg de matériel.  Pour atteindre mon “spot”, je devais marcher 20 minute sur un terrain qui parfois grimpait. Il fallait passer à côté de moutons et ne pas tomber dans des marécages…  Je me dirigeais vers le sud et, un peu par hasard, je me suis retourné … et j’ai vu le ciel embrasé par une splendide Aurore. Le phénomène était puissant, actif et impressionnant. J’ai commencé à courir pour avaler les 100 derniers mètres qui me restaient. Je crois que je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie. Pourtant, je glisse, je tombe et mon sac s’ouvre pour disperser mon équipement sur le sol. J’ai perdu du temps pour tout ranger. Quand j’arrive enfin à m’installer en urgence et à faire mes premières prises sous la forme d’un timelapse, je me suis rendu compte que seule la première sera exploitable car c’est déjà le milieu du phénomène. L’astrophotographie, ce n’est jamais gagné : il faut de la préparation, de la patience et beaucoup de persévérance”

Le site internet : https://www.adphotography-online.com/

Sa page Facebook : https://www.facebook.com/AdrienMauduitPhotography