Cette nuit, du 2 janvier 2018, aura lieu la plus grosse Pleine Lune de cette toute nouvelle année. Notre satellite naturel sera au périgée, c’est à dire au plus proche de la Terre, avec une distance d’environ 357 000 kilomètres de distance. La Lune tourne autour de la Terre en formant une ellipse. Pour cette raison, la distance de la Terre à la Lune varie entre 356 410 kilomètre et 406 740 km.

Comme l’astre Sélène sera au plus proche de la Terre, le disque de ce dernier semblera un peu plus grand mais pour être tout à fait honnête, ce phénomène n’est pas perceptible à l’œil nu contrairement à ce que les médias voudraient nous faire croire à chaque “Super Lune”. Par ailleurs,  la Lune n’est pas plus grosse au lever ou au coucher : ce sont les référents terrestres qui lui donnent cette illusion.

Il y aura le 31janvier une seconde pleine Lune surnommée «Lune Bleue», un terme qui n’a aucun lien avec sa couleur mais du fait d’avoir dans le même mois deux Pleines Lunes. Le terme de « lune bleue » est une transcription de l’expression « blue moon ». L’expression « once in a blue moon » signifie dans la langue de Shakespeare « tous les trente-six du mois » pour désigne un évènement assez rare. Le terme anglais “Blue moon” (lune bleue) pourrait être une déformation du terme français “double lune”. Des anglophones auraient pris le mot double” pour “the blue” en anglais. Mais rien n’est vraiment sûr !

Cette seconde Pleine Lune se conjuguera avec une éclipse totale qui ne sera malheureusement pas visible en Europe.