Voici la suite du périple de Jean-Baptiste au Kenya (Si vous voulez relire la première partie )

Après 2 courtes heures de sommeil, nous avons rendez-vous avec le lever du Soleil ! Les jardins qui bordent le lac Baringo devant nos lodges sortent de l’ombre et la nature se réveille.

Le chant des oiseaux emplit l’espace environnant d’une multitude de sons enchanteurs dans une belle ambiance Africaine.

Après une collation, nos guides nous rejoignent. Nous prenons l’escalier qui descend à l’embarcadère, pour rejoindre le bord du lac. Des barques à moteur nous attendent pour un safari photo.

La faune aviaire est particulièrement riche sur les rives de ce lac situé à 1000 mètres d’altitude. Les eaux poissonneuses apportent une nourriture abondante tout au long de l’année. Nous pouvons l’approcher dans les meilleures conditions grâce à la parfaite connaissance du milieu naturel qu’ont nos guides. Ils savent où les trouver et comment s’en approcher sans les déranger ni les effrayer.

Cormorans d’Afrique, Crabiers chevelus, Guêpiers, Hérons Goliath, Jacala, Ombrettes Africaines, Pygargues Vocifer, Tisserins du Nil et autres Pic Alcyone peuplent tous les recoins !

Puis au détour d’une berge, un Crocodile du Nil se réchauffe au Soleil ! Un peu plus loin, un autre passe à quelques encablures de notre barque, nullement impressionné par le ronronnement du moteur qui tourne à bas régime…Les pêcheurs ne semblent nullement impressionnés par la présence de ces prédateurs et vaquent à leurs occupations, immergés jusqu’à la ceinture !

Le cliquetis des appareils photo rivalise avec le chant des oiseaux ! Nous progressons ainsi pendant plus de 3 heures à la recherche de nombreuses autres espèces

En effet, bien que le début du séjour, c’est à dire les 5 jours passés à Baringo soient orienté sur les activités de nuit, la découverte du ciel sous l’équateur, et la photographie des paysages nocturnes, il est inconcevable de venir au Kenya sans profiter de la richesse de sa faune !  La formule est souple et chacun gère ses activités en fonction de ses préférences et de son besoin de sommeil !

Un exposé suivi d’un débat est proposé aux participants

De retour en fin de matinée, nous profitons d’un excellent déjeuner préparé par l’équipe locale, puis prenons un peu de repos avant de repartir !

Nous voilà donc en route pour un nouveau tour de barque et profiter de l’activité animale revenue avec la baisse de la température et le coucher du Soleil. Une curiosité nous est mentionnée par notre guide : malgré une sévère sécheresse qui sévit depuis quelques années, le niveau de l’eau est monté de 8 mètres ! Provoqué par des mouvements tectoniques dans cette région de la Vallée du Rift, les sources souterraines sont modifiées. Tous les lodges situés sur les anciennes rives ont dû être déplacés, et certaines structures restent les pieds dans l’eau… La faune a aussi dû s’adapter à ses profondes modifications, pour le plus grand bonheur des Hippopotames !.

 

Le Soleil se cache derrière de gros cumulus annonciateurs d’orages pour la soirée, mais après un dîner très convivial, la nuit sera belle et remplie d’étoiles et de planètes… Ce sera l’objet de la troisième partie de cette chronique

 

 

Si vous voulez relire la première partie